Des aides existent, Air Energie vous aide à y voir plus clair

Afin de faciliter l’investissement dans des travaux de rénovation énergétique et ainsi favoriser la transition énergétique des foyers et collectivités locales, des incitations financières à la construction et la rénovation énergétique de votre logement sont proposées au niveau régional et national. Les aides dédiées au financement de la performance énergétique sont changeantes et pleine de détails.

Air Energie vous accompagne pour monter les dossiers de demandes d’aides et de financement qui permettent de réduire le coût de revient final de vos travaux.

Nous vous présentons ici les principales d’entre elles :

Pour éviter d’acheter deux fois, il faut envisager une rénovation énergétique sous l’angle global et du temps de retour de l’investissement

NB : Attention, les aides changent et évoluent régulièrement, nous vous recommandons de nous consulter pour être toujours à jour des possibilités. 

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro permet de bénéficier d’un prêt d’un montant maximal de 30 000 € pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Egalement connu sous le nom d’Eco PTZ ce prêt peut être accordé au propriétaire bailleur ou occupant d’un logement ancien, et au syndicat de copropriétaires jusqu’au 31 décembre 2018.

Vos travaux doivent concerner :

  • soit des travaux comprenant 2 des 6 actions suivantes (on parle de « bouquet » de travaux) :
    • isolation thermique de la toiture
    • isolation thermique des murs donnant sur l’extérieur
    • isolation thermique des fenêtres et remplacement des portes donnant sur l’extérieur
    • installation, régulation ou remplacement de système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire
    • installation d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
    • installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable
  • soit des travaux de réhabilitation de votre système d’assainissement non collectif par des dispositifs ne consommant pas d’énergie
  • soit des travaux permettant d’atteindre une performance énergétique globale minimale de votre logement déterminée par une étude thermique réalisée par un bureau d’étude thermique.

Plus d’info sur l’éco-ptz : lien service public

Le PTZ

Le prêt à taux zéro (PTZ) et différent de l’éco-PTZ vu plus haut. C’est un prêt aidé par l’État qui vous permet d’acheter votre logement à condition que vous n’ayez pas été propriétaire de votre résidence principale au cours des 2 dernières années et sous conditions de ressources.

Le montant global du PTZ dépend du lieu où se trouve le logement. Ce prêt ne peut financer qu’une partie de l’achat ce qui demande que vous soyez en mesure de le compléter par un ou plusieurs prêts supplémentaires et éventuellement par un apport personnel.

Enfin, pour être éligible au prêt à taux zéro, votre logement doit être neuf ou ancien avec des travaux. Pour tout savoir sur le PTZ : lien service public

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est accessible aux propriétaires occupants et locataires de leur habitation principale. Il permet de déduire jusqu’à 30  % des dépenses liées à la fourniture et la pose d’isolants. Pour bénéficier de cette aide, vous devrez faire appel à des professionnels qualifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), comme Air Energie.
Les dépenses d’équipements et matériaux concernées pour être éligible au CITE :

  • isolation des parois opaques (murs)
  • isolation des parois opaques (toitures)
  • isolation des parois vitrées
  • équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire (ECS) fonctionnant au bois ou autre biomasse
  • équipements de production d’ECS fonctionnant  à l’énergie solaire ou avec une pompe à chaleur
  • chaudières à haute performance énergétique et à micro-cogénération gaz, équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable (pompe à chaleur, énergie hydraulique ou biomasse)
  • isolation thermique des planchers bas
  • volets isolants ou portes d’entrées donnant sur l’extérieur
  • régulation et programmation du chauffage
  • appareils permettant d’individualiser les frais de chauffage ou d’eau chaude sanitaire
    calorifugeage
  • raccordement à un réseau de chaleur
  • réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) en dehors des cas où la réglementation le rend obligatoire
  • borne de recharge de véhicule électrique.

Pour en savoir plus sur le CITE : lien service public

Les autres aides pour la rénovation énergétique

Des nombreuses aides sont mises en place pour faciliter la rénovation énergétique : Prime Energie, programme Habiter Mieux, aides locales et de l’ANAH, TVA réduite à 5,5 %, exonération de la taxe foncière, etc.

Pour en savoir plus, consultez le guide pratique des aides financières de l’Ademe.