Si vous souhaitez rénover votre logement ou votre bâtiment, sachez que vous disposez d’aides et de nombreux soutiens financiers, voici un récapitulatif des 6 aides disponibles en 2019 :

L’éco-prêt à taux zéro – Eco PTZ

Il concerne les propriétaires ou les bailleurs qui souhaitent faire des travaux de rénovation énergétiques par des professionnels RGE (Reconnu Garants de l’Environnement). Cette aide est ainsi disponible pour les maisons ou appartements achevés depuis plus de 2 ans. Le prêt peut donc être associé au CITE et se limite à un montant maximal de 30 000 euros.

Le prêt à taux zéro – PTZ

Le prêt à taux zéro (PTZ) permet d’acheter sa future résidence principale, c’est une aide financière non négligeable encore disponible jusqu’en 2020. Pour y prétendre, il ne faut pas avoir été propriétaire de son domicile durant les 2 années précédant le prêt. Le plafond de ressources à respecter et le montant du PTZ accordé dépendent de la zone où se situe le logement. Le PTZ ne doit constituer qu’une partie du montant d’opération financière. Il est possible de le compléter avec un ou plusieurs autres prêts.

En 2017 on comptait 121 639 PTZ octroyés. Ce chiffre est retombé à 87 434 prêts en 2018, soit une baisse de 28%. L’aide touche principalement la construction neuve ainsi que les zones B2 et C, dites « détendues », qui verront le dispositif disparaître en 2020.

Le chèque énergie

C’est une aide nominative au paiement des factures d’énergie du logement. Elle est attribué sous conditions de ressources. Il permet de régler différentes factures :

• Les factures d’énergies chauffage, gaz, fioul domestique et autres combustibles de chauffage tel que le bois.
• Votre charge de chauffage dans un logement conventionné par l’APL.
• Mais aussi certaines dépenses liées à des rénovation énergétiques.

L’an dernier, 3,6 millions de foyers aux revenus modestes ont été bénéficiaires du chèque énergie afin de les aider à payer leur facture d’énergie. Cette année, il bénéficiera à 2,2 millions de foyers supplémentaires aidant ainsi près de 5,8 millions de ménages. Les montants versés en 2018 sont augmentés de 50 euros ; son montant maximal pouvant désormais atteindre 277 euros

Le CITE – Crédit d’impôt transition énergétique

Le CITE est une aide important permettant une déduction d’impôts de 30% sur le montant TTC de vos travaux. Cela est encadré avec un maximum de 8000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple. Les bénéficiaires peuvent être propriétaires occupants, occupants à titre gratuits ou locataires. Il a été prolongé jusqu’en janvier 2020 pour les résidences principales de plus de 2 ans. Les travaux doivent cependant être effectués par des professionnels RGE. Cette aide est cumulable avec celle de l’ANAH mais ne concerne pas les portes, fenêtres, volets et chaudière au fioul.

Les aides de l’ANAH

Ces aides sont disponibles pour des travaux d’amélioration de votre habitat. Votre logement doit être achevé depuis 15 ans et vous devez en être le propriétaire (propriétaire occupant, propriétaire bailleur). Les travaux qualifiés de lourd sont pris en charge à hauteur de 50% pour un montant maximal des travaux de 50 000 euros. Quant aux travaux d’amélioration énergétique, ils sont pris en charges de 35 à 50 % pour un montant total du chantier de 20 000 euros. Elle se divise désormais en différents noms :

• « Habiter sain » pour l’aide à l’amélioration d’un logement dégradé voire insalubre. « Habiter serein » pour financer la remise en état d’un logement pour des travaux de plus grande ampleur. « Habiter facile » pour le financement des travaux d’adaptation d’un logement au vieillissement ou au handicap.

• Le programme « Habiter Mieux » se poursuit. Il est destiné aux propriétaires souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique.

• Enfin, pour les propriétaires bailleurs, le contrat « Louer mieux » permet une déduction fiscale importante pour les propriétaires bailleurs qui s’engagent à louer à des personnes modestes et à un loyer abordable. En plus d’une fiscalité attractive, le contrat « Louer mieux » permet de bénéficier d’aides financières de l’Anah pour rénover son bien avant de pouvoir le remettre en location.

La TVA réduite

Cette aide est disponible pour les propriétaires occupants et les propriétaires bailleurs concerne les locaux d’habitation achevés depuis 2 ans. La TVA est réduite pour certains travaux et l’utilisation de certains matériaux.

Le cumul des aides est possible selon votre revenu fiscal et votre situation (célibataire, divorcé…).
Pour tout autres renseignement, vous pouvez nous contacter par mail téléphone et désormais les réseaux sociaux !

Sources :

Le site habitatpresto.com met à disposition un tableau récapitulatif des aides avec leurs critères sur le lien suivant.
Autre source : REVUE DE PRESSE Qualité environnementale du cadre bâti de « réseau bâtiment durable »